[Meetup #3] : parlons concret, parlons projets

 

Le troisième meetup de <Code for>Paris.Region s’est tenu le 12 mai à l’école 42 (merci à eux au passage pour leur accueil !)  L’objectif : présenter des projets opendata, des défis citoyens et professionnels à travers le code,  parler des réalisations, des nouveautés et échanger sur les perspectives à venir dans trois domaines complémentaires : la météo, la carto et le dialogue éducation / entreprises.

Nicolas Baldeck est le fondateur de Open Meteo Foundation. Parapentiste et moniteur de voile, il est également le fondateur de Meteo‑Parapente.com.

 

Nicolas vient de développer un prototype qui répond au nom de « pioupiou » ; concrètement c’est un petit hélicoptère en plastique qui recueille des données. Bientôt dispo sur Kickstarter !

 

Nicolas était également lauréat du concours Data Connexions d’Etalab dans la catégorie « Utilité Publique » en décembre 2013 pour son projet Open Meteo Forecast.  Open Meteo Forecast est un projet collaboratif développé par l’Open Meteo Foundation. A partir de données publiques sur l’atmosphère et la géographie,  l’association fait tourner son propre modèle météo pour fournir des prévisions affinées, intégrant notamment les effets météo locaux. Les prévisions d’Open Meteo Forecast couvrent à ce jour toute l’Europe et sont rediffusés en opendata. Nos comportements et activités sont largement déterminés par les conditions climatiques, et 25 à 35 % du PIB serait impacté par la météo (source : MetNext). De nombreux secteurs économiques y sont sensibles : vente de produits alimentaires, tourisme, production et distribution d’énergie, agriculture….En mettant la donnée météo à la portée de tous, l’Open Meteo Foundation souhaite faire collaborer scientifiques, entrepreneurs et utilisateurs pour développer de nouveaux usages et stimuler l’innovation autour des données météorologiques.

Deuxième projet : Open street Map l’envers du décors de la carto

Christian Quest (Président du Conseil d’Administration OpenSteetMap) et Gaël Musquet étaient sur scène pour expliquer comment lire les cartes, les difficultés et l’intérêt de sensibiliser pour mettre le maximum de personnes possibles à contribution.

 

 

Lors de la conférence annuelle internationale d’OpenStreetMap à Paris en avril 2014,  le projet BANO a été annoncé. Il s’agit de faire correspondre les données géographiques du cadrastre des villes et les éléments sourcés par les contributeurs dans l’objectif de créer : la Base Adresse Nationale Ouverte accessible pour tous BANO est en cours !

Afin d’illustrer au mieux les applications concrètes et l’impact immédiat que peuvent avoir les cartographies open data, les intervenants ont également exposé le projet OpenFireMap ; une carte open street map agrémentée d’informations sur les points d’eau, les bouches d’incendie pour améliorer et faciliter le travail des pompiers, et la cartographie fluviale

Autre exemple, OpenStreetMap était également sur le pont pour lutter contre le virus Ebola et ont pu, à la demande de MSF, cartographier la ville de Guéckédou. Un travail dont l’impact a été immédiat et décisif dans cette crise humanitaire. Un comparatif entre les différentes cartographies Bing, GoogleMaps, OSM est disponible à l’adresse : http://tools.geofabrik.de

Troisième projet : Studyka ou l’utilisation de l’open data comme outil pour fédérer étudiants et entreprises dans un projet commun

 

 

Mathieu Toulemonde est venu présenter Studyka, une startup et une communauté destinées à rapprocher le monde de l’enseignement et des entreprises. Studuka propose à travers Hack4France des challenges techniques et créatifs pour répondre auprès des entreprises à leurs problématiques d’open data. Le challenge rassemble déjà plus de 200 developpeurs, graphistes, et contributeurs planchent sur les API de Total, Microsoft, CanalTP, mais aussi de startups comme Deezer, CitizenData, Jaccede, Netamo,…

#Meanwhile : de l’autre côté du miroir de 42 :-)

Prochain meetup le 13 juin lors de Futur En Seine à 19h au CNAM (Paris 3ème).